La gestion de la commune et l'endettement

Publié le

Dans un article du Dauphiné Libéré d'août 2013, le maire indique que durant son mandat la commune aura dépensé 1 700 000 euros !

La somme ainsi annoncée tente de mettre en avant une gestion volontariste, c'est sans doute ce que le maire a voulu faire passer dans cet article. Cependant, nous nous interrogeons sur les choix qui ont prévalus aux différents investissements et dépenses. Comment les priorités ont-elles été fixées ? Elles n'ont intégré que partiellement les obligations faites aux communes, en particulier en matière d'assainissements. Les élus ont privilégié des dépenses utiles, certes, mais qui n'avaient pas de caractère d'urgence (comme par exemple, la traversée du village ou la réfection à neuf des toitures de la mairie et de la salle communale). Parallèlement, ils ont fait passer au second plan des travaux attendus par la population, par exemple, l'entretien des voiries. Il faut savoir que Saint-Martin possède près de 30 km de voirie à sa charge, ainsi que de nombreux ouvrages (murs de soutènement, ponts…).

Pour plusieurs de ces investissements, il y a eu des dépassements importants de budget qui posent question (en particulier l'école et la traversée du village). Comment ont été gérés ces travaux ? A-t-on réellement fait jouer la concurrence ? Des questions d'enjeux personnels ont-elles pesé dans les décisions ?

Cet article du mois d'août dernier nous renseigne également (faute de bulletin municipal…) sur les sources de financement. On y apprend que 29% des investissements ont été financés par l'emprunt. Après calcul ce sont environ 500 000 € qui ont été empruntés et qui ont occasionné un endettement sur 30 ans, avec des annuités représentant près de 20% du budget annuel. Si l'endettement n'est pas un problème en soi, il le devient lorsqu'on fait le parallèle avec les capacité de la commune (1) ; 41% ont été financés grâce aux subventions ; 7% par la vente de biens (presbytère de l'inférieur), et 23% par l'autofinancement. En effet, la municipalité précédente avait provisionné des sommes en vue de réaliser les assainissement collectifs et la construction de l'école. Après analyse, nous estimons qu'il s'agit d'une gestion au coup par coup, c'est-à-dire sans prise en compte de la globalité des problèmes et sans vision à long terme.

Elections municipales : votre maire est-il dépensier ?

(1) Par rapport aux 453 habitants de Saint-Martin-sur-Lavezon, en 2012 le poids de cette dette représente 1019 € par habitant. A noter : la valeur moyenne de la dette par habitant des communes françaises similaires à Saint-Martin-sur-Lavezon était de 498 € par habitant, en 2012.

Informations recueillies sur le site : www.proxiti.info/dette.php?o=07270

La gestion de la commune et l'endettement
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

XY 22/03/2014 22:42

bon courage !!! que ceux qui ne supportent pas le monde rurale aillent voir la pollution des pots d' échappement des voitures , le bruit, les fumées...dans le monde urbain ; Il est préferable de rencontrer un tracteur ,que d' etre dans la pollution . Vous avez qu' à le demander à un asthmatique ......
La critique est aisée mais l' art est difficile . Que certaines familles réfléchissent à leur origine ....

Chantal 21/03/2014 20:57

C'est très courageux de mettre une réponse sous forme de flyer dans la boite aux lettres !
A quelques heures de la fermeture des débats et pour que l'autre équipe ne puisse répondre !
Décidemment l'équipe sortante est très fair-play !
A la dernière campagne je n'avais vu personne de l'équipe Robert et aujourd'hui, alors que tout le monde sait que je suis à la maison, cette même équipe préfère le dialogue avec la boite aux lettres qu'avec une personne physique fusse t'elle handicapée ! Je les en remercie !

Anonymous 18/03/2014 21:55

http://www.contribuables.org/argus-des-communes/?p=page-3&code-postal=07400&commune=7270&stats=argus_communes_nouvel_inscrit

Horizon Saint-Martin 19/03/2014 06:38

Merci de l'info le lien a été inséré dans l'article sous l'intitulé : "Élections municipales : votre maire est-il dépensier ?"